A Oradour, le tramway est fortement présent, par les vestiges de son implantation. Le village est traversé par une voie ferrée ; le croisement des tramways se faisant au niveau de la gare. Celle-ci et une petite halle à marchandise se situent au nord du village. La ligne passant par Oradour faisait partie d'un réseau de près de 350 km de voie métrique implantés en Haute-Vienne.

 

L'idée d'un réseau de tramway fut émise en 1881 au cours d'une session du Conseil Général. La construction d'un réseau urbain commence à Limoges en 1895. Il est inauguré deux ans plus tard. En 1897, un projet prévoit cinq lignes à voie métrique et à traction mécanique :

 

1 - Limoges - Aixes-sur-Vienne

2 - Limoges - Oradour-sur-Glane et Mézière-sur-Issoire

3 - Limoges - Saint Paul d'Eyjeaux

4 - Limoges - Bessines

5 - Limoges - Saint Sulpice-les-Feuilles

 

 

[ HISTOIRE ] - Le Tramway départemental à Oradour - 1/4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Carte Postale - La gare des tramways départementaux et au fond la halle à marchandises

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La gare d'Oradour, aujourd'hui

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une première ligne de 11,2 km est ouverte en janvier 1908. Elle est confiée, en 1911 à la Compagnie des Chemin de Fer de la Haute-Vienne (CDHV). Après des études pour l'élaboration du réseau dans le département, le tracédéfinitif est établis par l'ingénieur des Ponts et Chaussées ainsi que le sénateur Vacherie. Finalement ce sera quatre lignes :

 

- 1 - Limoges - Saint Mathieu avec embranchement sur Rochechouart.

- 2 - Limoges - Saint Sulpice-les-Feuilles avec embranchement de Rançon à Bussière-poitevine.

- 3 - Limoges - Oradour-sur-Glane et Bussière-Poitevine avec embranchement sur Saint-Junien.

- 4 - Limoges - Eymoutiers et Peyrat-le-Château.

     

La concession est accordée pour une durée de 65 ans, le 17 mars 1909, à messieurs Giros et Loucheur, ingénieurs, qui créent une société anonyme, la Compagnie des Chemins de Fer de la Haute-Vienne.

 

[ HISTOIRE ] - Le Tramway départemental à Oradour - 2/4

 

 

 

 

 

 

 

 

Les travaux débutent en même temps sur toutes les lignes à l'aide de locomotives à vapeur. La première section Limoges La Tuilière - Saint-junien est ouverte le 17 août 1911, les autres vont suivre jusqu'au 1er juin 1913.

 

<< Ci-contre : installation de la caténaire 10 kV à l'aide d'un wagon échelle à traction hippomobile.

 

En même temps qu'un moyen de transport, le tramway se révèle être un fournisseur d'énergie, bouleversant la vie de bon nombre de foyers, qui vont bénéficier de la vente de son électricité par la Compagnie : des transformateurs installés tout le long du réseau distribuent le courant électrique dans les villages environnants.

 

[ HISTOIRE ] - Le Tramway départemental à Oradour - 3/4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[ HISTOIRE ] - Le Tramway départemental à Oradour - 4/4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Carte postale - Le tramway traversant le pont à l'entrée d'Oradour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cate postale - Le tramway descendant la rue principale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Carte postale - La gare d'Oradour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Carte postale - La gare d'Oradour vue des étages de la maison Dupic