Construit par l'Etat et prévu pour recueillir les corps des victimes, le Mémorial est resté très longtemps sans affectation. La cause est très probablement celle du vote de la loi d'amnistie en 1953, pour treize accusés du massacre d'Oradour. Ce n'est qu'en 1974 que le Mémorial (ou Martyrium) de l'Etat reçoit une affectation. Il est aménagé afin de présenter les objets trouvés dans les ruines, souvent des objets personnels.

Le mémorial est situé entre les ruines et le cimetière. Ce local enterré, expose dans des petites vitrines, les objets récupérés dans les maisons en ruines. Les noms des victimes ont été gravés sur les murs périphériques à la grande salle.

Parmi les objets présentés on peut retrouver des instruments de musique, des montres, des papiers d'identité, des encriers, des jouets d'enfants tels qu'une voiture à pédale ou encore des vélos.

 

 

[ VISITER ] - Le Mémorial, objets du souvenir - 1/1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mémorial, objets du souvenir - Une  chaussure d'enfant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mémorial, objets du souvenir - Montres et lunettes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mémorial, objets du souvenir - Divers restes d'objets domestiques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mémorial, objets du souvenir - Jouet d'enfant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mémorial, objets du souvenir - Encriers retrouvés dans les écoles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mémorial, objets du souvenir - Un réveil